Nouvelle adresse pour notre blog

4 Fév

Après 3 ans d’existence, nous changeons l’adresse du blog pour retourner sur nos terres virtuelles. A présent, vous pourrez retrouver toute l’actualité de notre réseau et celle de l’aide à domicile en vous rendant sur blog.juniorsenior.fr. Si vous étiez abonnés, n’oubliez pas de vous réabonner sur le nouveau ! A tout de suite …

Le réseau Junior Senior accueille 2 nouvelles agences

28 Jan

Comme nous l’annoncions la semaine dernière, nous avons le plaisir d’ouvrir deux nouvelles agences dans les villes de CARQUEFOU (44470) et PORNICHET (44380), renforçant ainsi notre implantation sur la façade ouest dont l’attractivité ne se dément pas ! Séduits par l’accompagnement fourni par nos différents services, Monsieur Yves GAILLARDON et Monsieur Pierre SALOMON ont choisi de rejoindre notre réseau.

agence-junior-senior-carquefouAgence Junior Senior CARQUEFOU (44470)

Après une formation de 5 jours à notre siège au Havre et la réalisation des formalités liées à la création de son agence (création de l’enseigne, recherche des prestataires…), Monsieur GAILLARDON est en activité depuis plusieurs semaines déjà. Après instruction du dossier de demande d’agrément par notre service social et obtention de celui-ci, notre franchisé peut dorénavant accompagner le public fragile dans son quotidien (aide au lever et au coucher, aide à la toilette, promenades…). En plus de cela, notre agence propose des prestations de garde d’enfants de tout âge, de ménage et de repassage.
Voici ses coordonnées :

Junior Senior CARQUEFOU

21, rue Marquis de Dion – 44470 Carquefou
Tél. 09.83.69.72.56

Monsieur Pierre SALOMON, quant à lui, vient de trouver sa future agence et ouvrira très prochainement à PORNICHET.

Certification, ouvertures, développement, formations…2014, une année riche

22 Jan

2014 s’annonce riche en actualités : modification de la TVA, application de la Convention Collective Nationale des entreprises de services à la personne… C’est sereins et déterminés que nous abordons cette nouvelle année, prêts à accompagner nos agences dans les changements à venir.  Pour cela, nous allons poursuivre les visio-conférences ainsi que les formations au sein du réseau sur de nombreux thèmes en lien avec notre domaine d’activité comme les changements induits par l’ANI (Accord National Interprofessionnel) ou la Convention Collective Nationale.

De plus, nous travaillons déjà sur l’organisation de notre prochain séminaire qui offrira à tous nos responsables d’agences un moment privilégié afin de se retrouver et d’échanger, toujours dans un cadre agréable et des plus conviviaux.

Soucieux d’améliorer la qualité de nos prestations en diffusant les bonnes pratiques au sein de nos agences, nous poursuivons également notre processus de certification avec Afnor (27 de nos agences ont d’ores et déjà obtenu le label NF Service). La 3ème vague de certification qui comptera 7 nouvelles agences débutera au printemps (nous ne manquerons pas de vous en reparler).

En ce qui concerne notre développement, nous ouvrirons très prochainement 2 nouvelles agences à Pornichet (44) et Guipavas (29). Soucieux d’assurer à chacun de nos nouveaux responsables une implantation de grande qualité, ce qui implique un important suivi, nous projettons d’ouvrir 6 ou 7 agences dans l’année (nous étudions actuellement diverses candidatures). Nos franchisés poursuivent également leur développement puisque certains ouvriront cette année des agences secondaires.

Voici donc quelques-uns de nos engagements et de nos projets pour l’année 2014 qui doivent positionner toujours plus Junior Senior comme l’un des acteurs majeurs des services à la personne et de l’aide à domicile.

Reste une chose à vous souhaiter : une excellente année 2014 !

voeux-services-personne-junior-senior

Remise des certificats NF Service aux agences certifiées

17 Déc

C’est avec un grand plaisir, et une touche de fierté, que nous avons remis à plusieurs de nos agences leur certificat AFNOR, garant de la qualité de leurs prestations et du sérieux de leurs procédures d’accompagnement (ci-dessous Monsieur Pierre-Henri POUPON, dirigeant de Junior Senior ROUEN et Junior Senior BARENTIN).

service-personne-certification-rouen

A titre d’information le processus se poursuit jusqu’à la certification complète de notre réseau dont nous ne manqueront pas de vous tenir informés de l’avancement.

Concertations en vue de la prochaine « loi autonomie »

11 Déc

Le 1er ministre, Jean-Marc Ayrault, a lancé le 29 novembre dernier une très attendue concertation permettant de préparer en amont le projet de loi d’orientation et de programmation pour l’adaptation de la société au vieillissement. Ce projet de loi doit permettre d’adapter notre société au vieillissement de la population dont les prévisions valident un peu plus la tendance.

Parmi les propositions exprimées, nous retenons particulièrement celles qui concernent l’APA. En effet, est avancé un « acte 2 » de l’APA afin de développer l’éventail des services proposés et d’augmenter le nombre d’heures d’aides à domicile accordées tout en réduisant la contribution financière réclamée aux bénéficiaires. D’autre part, y serait intégrer un « droit au répit » pour les aidants dont l’activité et le nombre ne cessent de croître.

Cette loi dite « loi autonomie » devrait être votée avant la fin 2014 avant d’entrer en vigueur dès janvier 2015. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des avancées.

La dépression chez les personnes âgées

5 Déc

Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, inaugurait le 18 juillet dernier  le lancement national de l’outil MOBIQUAL en compagnie des fédérations d’aide à domicile. Destiné en premier lieu aux aides à domicile, ce pack comprend un DVD ainsi que diverses fiches pratiques permettant de déceler les premiers signes de la dépression chez les personnes âgées. Si le ministère s’intéresse au sujet, c’est que la dépression des personnes âgées, et son dramatique corrolaire le suicide, touchent une part toujours plus importante des seniors.

La dépression est une pathologie qui concerne aujourd’hui 3 millions de personnes de 15 à 75 ans, soit près de 15 % de la population française. Or il est une portion non négligeable de la population dont on ignore bien souvent l’existence d’une telle maladie: les personnes âgées. En effet, si 5,5% connaissent une dépression majeure et 9,8% une dépression mineure, cette proportion peut aller jusqu’à 30% en établissement spécialisé. Bien souvent le trouble dépressif est imputé au vieillissement, perçu comme forcément triste en soi par la société et comme une source inéluctable de dégradations physiques (troubles du sommeil et de l’appétit, douleurs de toutes sortes) et cognitives (mémoire, attention, concentration).
La dépression est masquée et les souffrances physiques dont se plaint le senior sont associées à des pathologies diverses (arthrose, rhumatismes…) qui sont peut-être présentes mais n’expliquent pas l’ensemble des symptômes. En revanche, certains symptômes typiques (tristesse, dévalorisation personnelle…) sont moins présents. Ou peu exprimés.
Quand la dépression provoque ou accentue les atteintes cognitives, quand elle entraîne un repli, un laisser-aller dans le soin de soi, elle est souvent confondue avec une marque de sénilité ou un symptôme de la maladie d’Alzheimer… Et de fait, ces pathologies peuvent coexister avec la dépression.

Le risque majeur : le suicide

Chaque année plus de 3 000 personnes de plus de 65 ans mettent fin à leurs jours (sur un total de 10 000 suicides tous âges confondus). Et la plupart utilise des moyens radicaux : pendaison, défenestration, arme à feu… Près de 90% des tentatives de suicide dans cette population sont reliées à un état dépressif. Or si pour beaucoup la tentative de suicide constitue un appel au secours, pour nos aînés cela ne se vérifie pas (le taux de mortalité suite à une tentative de suicide atteint pratiquement un pour un chez les hommes. Il est de un pour trois chez les femmes.). Or selon le ministère, 90% des tentatives chez les âgés sont en lien avec un état dépressif. Dans 60% à 70% des cas, les symptômes seraient négligés, méconnus ou mal traités. Pour cette raison, bien en comprendre les causes et les symptômes s’avère nécessaire pour des professionnels en lien direct avec cette population.

Des multiples raisons…

Justement, là réside toute la difficulté puisque les causes sont nombreuses, au point de parfois s’imbriquer sans pouvoir bien les distinguer.
Tout d’abord les facteurs psychologiques se révèlent importants : perte d’un proche, expérience fréquente à un certain âge, départ à la retraite, perte de son réseau social, entrée en institution spécialisée, chagrin de voir sa mémoire se dégrader et son histoire se fissurer… Avec l’âge, les facteurs ne manquent pas et leur enchevêtrement peut provoquer de véritables situations  de détresses auxquelles il convient de faire attention.
Bien entendu, les nombreux soucis de santé qui émaillent l’entrée dans le grand âge favorisent l’apparition de la dépression. Car une souffrance physique mal prise en charge va inévitablement atteindre le moral. De plus, quand une maladie particulière est la cause de la dépression (insuffisance cardio respiratoire, douleur chronique, maladies handicapantes et neuro dégénératives…), sa guérison ne suffit parfois pas à traiter la dépression qui continue à évoluer pour son propre compte.
Il convient alors de bien distinguer les signes annonciateurs et de maintenir un dialogue constant afin de détecter au plus tôt les causes d’une éventuelle dépression à venir. Mieux vaut prévenir que guérir et détecter un terrain favorable au développement de cette maladie permettra de s’attaquer directement à ses racines.

depression-personnes-âgées

Bien en détecter les symptômes

S’il peut être difficile d’anticiper une dépression à venir, il faut apprendre à la déceler. Celle-ci ne doit pas être confondue avec la période de déprime qui suit un événement douloureux et triste. La différence entre déprime et dépression réside dans l’absence de tout sentiment heureux qui caractérise la dépression. Identifier la dépression chez les personnes âgées commence donc par la connaissance de ses signes et  et ses symptômes :

–  Tristesse.
–  Fatigue.
–  Perte d’intérêt dans tous les loisirs.
Isolement et rejet des autres (ne plus vouloir voir ses amis, commencer de nouvelles activités, refus de sortir de la maison).
–  Perte de poids et perte d’appétit.
Troubles du sommeil comme la difficulté à s’endormir ou à rester endormi, ou bien dormir trop et somnoler pendant la journée.
Perte d’estime de soi comme penser être un poids pour les autres ou ne plus s’aimer soi-même.
– Consommation d’alcool ou d’autres substances.
– Pensées suicidaires ou tentative de suicide.

La dépression ne se manifeste pas forcément par de la tristesse. De nombreuses personnes âgées qui sont dépressives ne sont d’ailleurs pas tristes du tout. A la place, elles auront tendance à montrer des signes de manque de motivation, de manque d’énergie et de problèmes physiques ou musculaires. Par exemple, se plaindre de douleurs accrues dues à l’arthrite ou de maux de tête qui empirent sont des symptômes de la dépression chez les personnes âgées. D’autres symptômes de dépression peuvent être l’anxiété et l’irritabilité.

Savoir traiter la dépression

Les traitements pour lutter contre la dépression sont aussi efficaces chez les personnes âgées que chez les jeunes. La thérapie, les groupes de parole et de soutien, les médicaments sont autant de solutions pour soigner les symptômes de la dépression. Malgré tout, le soin des autres problèmes de santé tels que les douleurs chroniques qui coexistent avec la dépression ne doivent pas être oubliés.

Traitement de la dépression par antidépresseurs
Les antidépresseurs peuvent soulager les symptômes de la dépression chez les personnes âgées. Cependant, si la dépression trouve ses causes dans la solitude ou des problèmes de santé, il n’est pas certain que les antidépresseurs soient la meilleure solution.
Par ailleurs, les antidépresseurs ont de nombreux effets secondaires auxquels les adultes réagissent plus ou moins bien. Certains adultes sont plus sensibles que d’autres aux effets secondaires des antidépresseurs qu’ils prennent et vulnérables à leurs interactions avec leurs autres médicaments. Par exemple, certaines études ont montré que le risque de fractures et de chutes était plus élevé avec les antidépresseurs de type ISRS tels que le Prozac. L’usage d’antidépresseurs chez les personnes âgées doit donc être surveillé de près.

Traitement de la dépression par la thérapie
Les études montrent que les résultats d’un traitement par thérapie sont tout aussi bons que les traitements par antidépresseurs pour soulager les effets de la dépression. De plus, par rapport aux antidépresseurs, la thérapie a l’avantage de s’attaquer aux véritables causes de la dépression.

La psychothérapie : la psychothérapie aide les gens à traverser les événements stressant de la vie de tous les jours et à soulager la solitude que l’on ressent pendant une dépression.

La thérapie cognitive et comportementale : cette forme de thérapie permet de transformer ses pensées négatives en pensées positives et d’apprendre à mieux surmonter les épreuves de la vie.

Les groupes de soutien : les groupes de soutien permettent de se mettre en relation avec des personnes qui connaissent les mêmes problèmes que vous et il est donc souvent plus facile de discuter avec des gens qui savent ce que vous endurez pour partager ses expériences, des conseils ou des encouragements.

Sujet encore tabou en raison de ses symptômes trop souvent associés aux incontournables manifestations de la vieillesse, la dépression requiert au contraire une nécessaire prise de conscience. Car si cette maladie peut sembler insurmontable pour le patient, elle n’en demeure pas moins  guérissable, pourvu qu’on soit conscient de son existence et ses effets. Or il est primordial, du fait de notre métier, de savoir faire face à la dépression

De nouvelles agences certifiées NF Service

14 Nov

Alors que nous célébrions 2013 avec la 1ère vague de certification, nous la terminons par la 2ème vague ! En effet, 14 nouvelles agences viennent d’être certifiées à leur tour, permettant ainsi au réseau de franchir une étape supplémentaire dans ce processus. Voici les heureuses élues :

– Cavaillon (84)

– Avignon (84)

– Pertuis (84)

– Nogent Sur Marne (94)

– Fontainebleau (77)

– Vannes (56)

– Rouen (76)

– Barentin (76)

– Lyon (69)

– Villard de Lans (38)

– Dunkerque (59140)

– Bordeaux (33)

– Mérignac (33)

– Oullins (69)

Ces dernières se sont vues remettre par l’AFNOR le label NF Service. A ces deux premières vagues doivent en suivre d’autres jusqu’à atteindre la certification du réseau dans son ensemble (soit près de 70 agences au total).

Pourquoi la certification?
Par cette démarche Junior Senior® s’inscrit dans une amélioration continue de ses services, de l’accueil des bénéficiaires jusqu’à la réalisation finale des prestations en passant par le recrutement et le suivi des intervenant(e)s missionné(e)s.